Passer au contenu principal

Quel CMS choisir pour son site internet ?

Revenir à la page des articles
Temps de lecture : 19 minutes

Publié le  par  Jimmy Ackermans

alt=

Disposer d’un site web performant est aujourd’hui primordial pour une entreprise.

Encore faut-il que ce site réponde aux dernières tendances et offre les fonctionnalités indispensables au confort des visiteurs qui le consultent ou l’utilisent. Il doit offrir une bonne expérience utilisateur. 

Le choix technologique, ce qu’on appelle le “framework”, doit donc être étudié en amont avant d’initier votre projet web. Ce choix découlera de différents facteurs que nous allons passer ici en revue afin de vous aider à sélectionner un CMS (Content Management System) ou gestionnaire de contenu qui vous permettra de gérer votre site relativement facilement.

1. Le prix du CMS 

Votre premier critère risque d’être le prix. En effet, tous les CMS ne sont pas gratuits ou open-source, et même si c’était le cas, certaines extensions dont vous aurez besoin seront souvent payantes.

Un CMS open-source est un système dont le code source est mis à disposition de la communauté de ses utilisateurs et développeurs.

WordPress et son extension Woocommerce, Prestashop, Magento, Drupal, Joomla sont parmi les CMS open-source les plus populaires et permettent une grande flexibilité au niveau de la personnalisation, de la création de fonctionnalités etc.

NB: Contrairement à ce que l’on  pourrait penser, un CMS open-source ne veut bien entendu pas dire totalement gratuit, ou en tous cas pas pour l’ensemble du projet. Il faudra également ajouter les coûts de licence de certains modules, l’hébergement, la maintenance, les prestations de développement si vous externalisez ce poste à une agence, etc.

Il existe d’autres solutions dites “propriétaires” comme Wix, Shopify, Squarespace, Webflow, et bien d’autres. 

Ces solutions sont quant à elles payantes, avec des formules variées (formule gratuite limitée, plans selon la fréquentation de visiteurs, nombre de commandes, etc.).

La plupart des CMS « premium » proposent une version d’essai gratuite, aux fonctionnalités limitées ou bien limitées dans le temps.  C’est une bonne solution si vous voulez tester une plateforme avant de souscrire à un abonnement.

Le code source n’est quant à lui pas mis à disposition de manière libre et les fonctionnalités sont plus limitées, mais ces solutions offrent en contrepartie généralement une facilité accrue pour un utilisateur non-initié de développer son site internet seul ou à moindre coût. 

Les prix varient entre quelques dizaines d’euros à parfois quelques centaines par an.

Et comme toujours, en plus des coûts de licence, vous devrez ajouter l’hébergement, les coûts de certains modules, le cas échéant, les prestations de tout tiers intervenant et autres coûts, au cas par cas, selon la solution choisie. Vérifiez donc bien attentivement l’ensemble de ces paramètres.

Le choix de notre agence, Next 2 One, se porte généralement sur des solutions CMS open-source que nous avons optimisées pour obtenir non seulement d’excellentes performances mais également pour offrir une facilité de gestion à nos clients. Nos solutions phares sont WordPress et sont extension Woocommerce ou Prestashop pour les sites d’e-commerce et Magento pour les projets les plus ambitieux de nos clients.

2. La facilité d’utilisation

Un bon CMS doit rendre la vie de son propriétaire facile, qu’il soit en licence gratuite ou payante. 

Il doit être capable de mettre votre contenu à jour facilement. Par exemple, une fonction de drag-and-drop (glisser-déposer) peut vous faciliter la tâche pour déplacer des éléments de contenu comme des images, des fichiers, du texte, etc.

Prenez bien en compte tous les aspects de votre site Web et de ses évolutions futures en choisissant un CMS qui peut évoluer en rendant possible, par exemple, la migration d’un site  vitrine vers sa transformation qui ajouterait une boutique en ligne.

3. Évaluez la communauté qui utilise ce CMS

Selon vos besoins (e-commerce, contenu, vitrine, fonctionnalités particulières, etc.), un CMS pourra être particulièrement adapté ou pas du tout. Inutile, en effet, d’utiliser un canon pour tuer une mouche ou inversement, mettre en place une solution trop légère qui ne pourra pas répondre à vos besoins. Certains CMS offrent des modèles graphiques simples mais de qualité, en ayant un minimum de fonctionnalités.

En revanche, les CMS les plus riches (comme WordPress) peuvent vous offrir une très grande variété de plugins ou vous pourrez enrichir votre site avec des éléments comme des formulaires, des pop-ups et vous en donner à cœur joie de le personnaliser avec votre agence ou vos développeurs.

La communauté qui utilise votre CMS est aussi un élément important dans la mesure où vous y trouverez de l’aide plus facilement en cas de problème, de bug ou pour rechercher une fonctionnalité existante. Les plus grandes communautés offrent de plus larges possibilités de modules et d’extensions pour répondre à vos besoins. Cela permet d’une part de réduire les coûts mais également d’avoir des solutions plus solides parce que beaucoup de développeurs ont développé des extensions durant parfois des décennies qui sont très complètes, éprouvées et stables aujourd’hui. 

4. Fonctionnalités requises disponibles: 

Vous devez également vérifier que votre solution offre bien les fonctionnalités basiques suivantes: 

  • Capacités multilingues : Choisissez un CMS qui peut être traduit dans différentes langues, surtout si votre audience est internationale.
  • Outils de référencement : Un bon CMS doit proposer d’outils de référencement avancés, pour vous assurer que votre site Web sera le mieux classé possible dans les moteurs de recherche.
  • Fonctions spécifiques : Vous pourriez vouloir installer Google Analytics, un système d’e-commerce, un live chat, et personnaliser le CSS comme bon vous semble, pensez-y avant de faire votre choix !
  • Capacité d’intégration : Si un CMS dispose d’une capacité d’intégration d’outils tiers, il vous sera plus facile d’y intégrer un logiciel de gestion client (CRM) ou certains outils de marketing par e-mail comme Mailchimp ou Sendinblue.

Nous pouvons vous aider à choisir votre CMS et nous pencher sur les solutions pour lesquelles vous hésitez gratuitement ! 

5. Assistance et maintenance

Tous les CMS ne fournissent pas le même support client. 

Les CMS open-source ne proposent aucun support direct. Vous devez en effet vous tourner vers la communauté ou vers votre prestataire (développeur ou agence) en cas de problème.

Pour les solutions payantes, certaines proposent une assistance par e-mail ou un système de ticket via un formulaire.  Outre le fait qu’il vous faudra patienter parfois longtemps pour recevoir une réponse. C’est pour cela que d’autres, souhaitant se démarquer, proposent à leurs clients une assistance par téléphone et par chat (24 heures sur 24), ce qui peut être déterminant si vous rencontrez des difficultés techniques en cours de route. 

Next 2 One, en tant qu’agence de marketing digital, propose des formules d’hébergement et de maintenance ultra flexibles adaptées à vos besoins spécifiques. Nos services peuvent également inclure l’optimisation de votre site (vitesse, performances, référencement, refonte etc). 

Nous pouvons travailler sur votre solution dans la mesure des possibilités et en vous remettant, au préalable, un devis détaillé que vous limiterez, suivant vos souhaits, tant dans le temps qu’au niveau du cadre du projet.

6. CMS flexible et évolutif

Aujourd’hui, suivant l’approche « Growth-driven Design” que nous recommandons, un site évolue continuellement. La mise à jour d’une version d’un site internet tous les 3, 4 ans est totalement révolue. Le contenu doit être sans cesse enrichi, les produits varient ou de nouveaux apparaissent, les fonctionnalités utiles utilisateurs doivent être sans cesse revues selon leurs attentes.

Votre solution se doit donc d’être flexible et doit permettre à l’entreprise d’être un minimum autonome sur la gestion de son contenu essentiel (horaires, numéros de téléphone, promos, descriptions de produits,..). Nous ne comptons plus le nombre de fois où nous entendons un client se plaindre de devoir attendre et payer pour une intervention minime de la part de leur prestataire web. Il peut s’agir par exemple d’un changement d’un numéro de téléphone ou d’horaires qui ne nécessitent aucune connaissance technique et qui peuvent être réalisées en interne par l’entreprise grâce à son CMS.

Dans le cas des CMS open-source comme WordPress et Prestashop, vous aurez la possibilité d’enrichir votre CMS avec votre propre code ou via une agence / un développeur, ce qui sera indispensable pour implémenter des fonctionnalités très spécifiques. Il est donc essentiel de connaître les fonctionnalités dont vous aurez besoin et de savoir si votre CMS est assez flexible pour vous le permettre.

En conclusion, il existe un large choix de CMS proposant de nombreuses fonctionnalités adaptables à la grosse majorité des besoins.  Le choix dépendra principalement de votre activité et des besoins de votre entreprise. 

WordPress sera un excellent choix dans de nombreux cas, parce qu’il existe depuis de nombreuses années, est stable et dispose d’une large communauté est très variée.

Ce n’est pas pour rien qu’il détient actuellement 64,3 % de parts de marché.

Il est difficile aujourd’hui de trouver des inconvénients à ce CMS si ce n’est qu’à cause de sa popularité, il est fréquemment attaqué par des robots qui sillonnent le web à la recherche de failles de sécurité. Il faut donc être vigilant sur la sécurisation de site et, si vous n’en possédez pas les compétences en interne, se faire accompagner dans la maintenance de votre site.

Prestashop sera la solution idéale pour un e-commerce allant de quelques dizaines de produits à plusieurs dizaines de milliers. C’est un CMS open-source flexible et puissant qui a fait ses preuves depuis des années. 

Il demande une certaine maîtrise technique et ne conviendra pas forcément à des débutants. Il conviendra, dès lors, de se faire accompagner par une agence ou des développeurs spécialisés sur ce CMS.  Notez qu’un développeur WordPress ne pourra pas démarrer facilement sur un projet Prestashop.

Magento est la solution de performance de l’e-commerce, rien ne lui résiste mais il engendrera des coûts de développement plus importants. Ses modules sont généralement plus chers que les autres solutions. Sa prise en main prendra aussi plus de temps du fait des nombreuses options offertes.

Ce CMS ne conviendra pas pour les petites entreprises débutant leur projet web.

Wix conviendra aux personnes désirant faire leurs premiers pas dans la création de son site internet pour un prix dérisoire ou même gratuit si vous n’utilisez pas votre nom de domaine. 

Il faudra, toutefois, rester vigilant sur certains points, notamment le responsive design (qui rend l’interface du site web lisible et utilisable sur tous types de périphériques).

Vous ne pourrez pas changer de modèle après la création de votre site.

Vous ne pouvez exporter ni les produits numériques, ni le contenu de votre blog.

Même si tous les forfaits payants donnent droit à une bande passante illimitée, on ne peut pas en dire autant pour l’espace de stockage : plus vous payez, plus vous en disposerez.

Des coûts cachés peuvent donc survenir à la longue alors que l’on partait du principe que la solution était bon marché, voire gratuite….

Shopify est une bonne solution pour démarrer rapidement un petit e-commerce ou plus grand dans certains cas. Il faut tenir compte du fait que vous pouvez devenir captif de l’environnement qui peut atteindre des coûts élevés pour certaines entreprises. 

Ici aussi il faudra prêter attention à différents aspects comme le prix qui est encore trop élevé pour beaucoup de débutants, d’une commission élevée, de 2 %, par transaction pour la formule la moins chère. La plupart des extensions sont payantes et il peut être assez difficile de créer un site en plusieurs langues.  Pour finir, le blog et le référencement naturel (SEO) ne sont pas leurs points forts, malgré des améliorations notables récentes.

Dans notre agence Next 2 One, notre réflexion s’est portée sur des clients au besoins très limités, comme, par exemple, les restaurateurs qui requièrent des besoins très limités en matière de fonctionnalités: afficher leur menu, plat du jour, les informations de contact, heures d’ouvertures, localisation, etc. tout en disposant d’une autonomie sur l’édition de ces informations sans pour autant devoir consacrer des budgets importants pour un tel site de type vitrine. 

Nous avons, dès lors développé, une solution très simple pour eux: Pressto

Cette solution permet, pour un prix d’entrée de gamme très faible, d’avoir toutes les fonctionnalités minimales qu’un restaurant nécessite. 

Pour en savoir plus, consultez la page consacrée à notre solution Pressto !